Revenir à la page "Bonus et surprises". Accueil.

Si on connaît les événements par des gravures parues dans la presse de l’époque, un ouvrage fort bien documenté de 113 pages écrit par Louis Le Bondidier en 1937 nous en donne tous les détails.

Napoléon III

à Luz-Saint-Sauveur

Le 18 août 1859, la première ligne de chemin de fer traversant notre département (Morcenx-Tarbes) est inaugurée. L'Empereur Napoléon III et l'Impératrice Eugénie en sont les premiers usagers. Le but de leur voyage est de se rendre aux thermes de Saint-Sauveur.

L’arrivée du convoi à Saint-Sauveur.

Napoléon III est accueilli par des chants pyrénéens.

La reconstitution de 1959

On savait qu’une reconstitution de l’arrivée à Tarbes avait eu lieu en 1959 (votre notre lien). On ne savait pas que des cérémonies identiques s’étaient déroulées à Luz-Saint-Sauveur la même année. C’est M. François Pujo de Luz qui a eu l’amabilité de nous envoyer ces clichés figurant dans ses archives familiales :

Jean-Jacques CASTAGNE à côté de la tête de cheval.

Léon HAURINE, Jeanne PUJO, Pierrette ARRIEUMERES à Saint Sauveur.

Même personnages..

Jeanine CAZENAVE « maison so dé MENICOU » demoiselle d'honneur à gauche.

Passage place Saint-Clément.

Garage GAILLARDOU en face de l'actuelle boucherie ANTHIAN.

Monsieur BURRET en haut à gauche.

Entre les filles, MARTINOU dit « Caporal ».

Empereur et impératrice : Famille LONS, puis Pierrette et André BAGET, puis fils de Raymond ARNAUD.

Jean-Jacques CASTAGNE à gauche, puis Léon HAURINE.

Jeannette les épaules nues ! (osé pour l'époque).

Vous reconnaissez d’autres personnes, même parmi les spectateurs, merci de nous écrire (ici).

Revenir à la page "Bonus et surprises".

Fête du centenaire de la visite de NAPOLEON III à Luz Saint Sauveur Août 1959 organisée par la société des Amis de Luz. Société des amis de Luz : Colonel DRUENE président, Mme CHARLET vice-présidente,  le curé MARECHAL et CAZABAT instituteur communiste, Mme FOURCADE, M Raymond ARNAUD (ils étaient intervenus dans le choix des vitraux de l'église de Luz). Lors de reconstitution, Jeannette ma tante jouait le rôle d'une demoiselle d'honneur.